Le Buffet de la Gare, composé par l’architecte Urbain Cassan et réalisé par Auguste Labouret offre au regard un ensemble d’une rare élégance.
Les murs sont revêtus d’une mosaïque Incrustée de pâte de verre, un camaïeu gris rehaussé de points d’or dans la tonalité du gris du sol.
Le sol est constitué par un assemblage de carreaux de grés cérame formant un enchevêtrement de dessins circulaires, avec des intervalles remplis de mosaïques à points d’or.
Le comptoir imposant en ciment armé ainsi que deux dessertes sont habillés d’une mosaïque de grès cérame, d’opaline de couleurs et d’émaux de Venise.
Le chauffage est dissimulé par des cache-radiateurs en cuivre ajouré.
De larges baies aux châssis métalliques éclairent la salle du côté des voies ferrées et des vitraux colorés sur réseau de béton d’Auguste Labouret, l’autre côté.
Les portes très simples en érable gris encadré d’amarante sont vernies au tampon.
Le plafond à caisson d’une grande sobriété met l’ensemble en valeur.